Skip to content

Justification et Sanctification

28 décembre 2010

La Bible enseigne que nous sommes radicalement changés et transformés par la grâce, pas simplement « déclarés » justes mais réellement justifiés.

L’Église catholique enseigne que la justification et la sanctification sont connectées, alors que les protestants affirment qu’elles sont séparées. Selon eux, la sainteté n’a pas directement liée au salut car Dieu déclare le pécheur ‘juste’ et celui est sauvé instantanément par le sang du Christ. Dans la théologie protestante, la personne ainsi justifiée accomplira par la suite des bonnes œuvres en conséquence de sa justification.

Cependant, la Bible enseigne que la sanctification fait partie du processus du salut. Ce n’est pas un ajout optionnel mais c’est au centre même du salut. Voici quelques versets bibliques qui parlent de purification des péchés et non d’une déclaration extérieure selon laquelle les péchés seraient simplement « recouverts »:

Ac 15,9: « Et il n’a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu’il a purifié leur cœur par la foi. »

Ac 26,18: « pour leur ouvrir les yeux, afin qu’elles reviennent des ténèbres à la lumière et de l’empire de Satan à Dieu, et qu’elles obtiennent, par la foi en moi, la rémission de leurs péchés et une part d’héritage avec les sanctifiés. »

1 Co 1,2: « à l’Église de Dieu établie à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus. »

1 Co 6,11: « Mais vous vous êtes lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés par le nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu. »

1 P 1,2: « Élus selon la prescience de Dieu le Père, dans la sanctification de l’Esprit, pour obéir et être aspergés du sang de Jésus Christ. »

2 P 1,9 « Celui qui ne les possède pas, c’est un aveugle, un myope ; il oublie qu’il a été purifié de ses anciens péchés. »

Notons que 1 Co 6,11 place la justification et la sanctification ensemble et au passé. La sanctification est aussi un évènement du passé, faisant partie de la  justification. C’est le fondement du progrès dans la vie spirituelle comme st Paul le suggère dans ses adieux aux anciens (presbyteroi =prêtres) d’Éphèse:

Ac 20,32: « Et à présent je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce, qui a le pouvoir de bâtir l’édifice et de procurer l’héritage parmi tous les sanctifiés. »

Objection:

Rm 5,19 déclare: « Par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle constituée juste. » Cela ne prouve-t-il pas que la justification est imputée, venant de l’extérieur ? Le chrétien est justifié simplement grâce au Christ.

Réponse:

Dans le même verset, Paul parle de la Chute, par laquelle « la multitude a été constituée pécheresse». Les effets du péché originel sont réels et affectent l’humanité de l’intérieur. Paul fait une analogie entre ces effets et la justice.

Cela n’aurait aucun sens de considérer le péché comme une réalité mais la justice que comme une déclaration légale sans réelle transformation.  De même au verset 17, Paul fait le lien entre “l’abondance de la grâce” et “le don gratuit de la justice,” suggérant à nouveau que la sanctification est directement liée à la justification.

L’enseignement biblique montre fortement que la justification est une transformation réelle de l’individu et non pas simplement une justification extrinsèque, une déclaration légale de Dieu qui décide de ne plus imputer le péché au pécheur sans que celui-ci ne soit réellement, intérieurement justifié. Dans 1 Ch 21,8, par exemple, David demande à Dieu de “prendre l’iniquité de ton serviteur.”  Ailleurs David prie dans son fameux psaume de repentance, sans faire de séparation entre sanctification et justification:

Ps 51,1-2.6–7.9–10: « Pitié pour moi, Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché, lave-moi tout entier de mon mal et de ma faute purifie-moi … Mais tu aimes la vérité au fond de l’être, dans le secret tu m’enseignes la sagesse. Ote mes taches avec l’hysope, je serai pur; lave-moi, je serai blanc plus que neige… Dieu, crée pour moi un cœur pur, restaure en ma poitrine un esprit ferme. »

St Paul et l’auteur de la lettre aux Hébreux enseignent le même lien organique entre justification et sainteté, justice et sanctification. Nous « avons en partage une vocation céleste» (Heb 3,1), c’est-à-dire « être saints et immaculés en sa présence» (Eph1,4).

Publicités

From → Salut

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :