Aller au contenu principal

Sauvés par la foi et les oeuvres, pas par la foi seule

4 janvier 2010

La doctrine de base du protestantisme est que nous sommes sauvés par la « foi seule ». Nos frères protestants se basent sur les versets suivants pour asseoir leur doctrine :

« Car nous estimons que l’homme est justifié par la foi sans la pratique de la LoiRm 3,28,

« Car c’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, moyennant la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ; il ne vient pas des œuvres, car nul ne doit pouvoir se glorifier.» Eph 2,8–9

L’Église catholique enseigne bien que nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres. Cependant la Bible enseigne que la foi par laquelle nous sommes sauvés doit être accompagnée et confirmée par nos œuvres.

Rm 3, 28 enseigne simplement que nous sommes sauvés par la foi (et par la grâce de Dieu) et non par les œuvres, ce que l’Église a toujours enseigné. Nulle part la Bible enseigne que nous sommes sauvés par la foi seule. Eph 2,8–9, souvent cité pour supporter la doctrine de la « foi seule » est immédiatement suivi par un verset très important : «Nous sommes en effet son ouvrage, créés dans le Christ Jésus en vue des bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance pour que nous les pratiquions » (Eph 2, 10).

Ainsi les trois versets pris ensemble enseignent que la grâce, la foi et les œuvres sont tous les trois indispensables pour le salut. Cette relation dynamique est exposée à de multiples reprises dans la Bible, particulièrement dans les écrits de Paul :

Romains 2,13  « Ce ne sont pas les auditeurs de la Loi qui sont justes devant Dieu, mais les observateurs de la Loi qui seront justifiés.» cf. Heb 5,9

1 Corinthiens 3,8–9 «Chacun recevra son propre salaire selon son propre labeur. Car nous sommes les coopérateurs de Dieu ; vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. » cf. 1 Co 15,10.58 ; Tite 1,15–16

Galates 5,6 «En effet, dans le Christ Jésus ni circoncision ni incirconcision ne comptent, mais seulement la foi opérant par la charité. » cf. Ga 6,7–9

Philippiens 2,12–13 «[T] ravaillez avec crainte et tremblement à accomplir votre salut : aussi bien, Dieu est là qui opère en vous à la fois le vouloir et l’opération même, au profit de ses bienveillants desseins.» cf. Tite 3,8 ; Heb.5,9–10 ; 10,24

1 Thessaloniciens 1,3 « [L] ‘activité de votre foi, le labeur de votre charité. » cf. 2 Thess 1,11

Jacques 1,22  « Mettez la Parole en pratique. Ne soyez pas seulement des auditeurs qui s’abusent eux-mêmes !» cf. Jc 1,23–27

Jacques 2, 14.17  « A quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu’un dise : « J’ai la foi », s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? (…) Ainsi en est-il de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est tout à fait morte.»

Jacques 2,22-26  «Tu le vois : la foi coopérait à ses œuvres et par les œuvres sa foi fut rendue parfaite. (…) Vous le voyez : c’est par les œuvres que l’homme est justifié et non par la foi seule. (…) Comme le corps sans l’âme est mort, de même la foi sans les œuvres est-elle morte. »

Nous voyons que la justification (être sauvé) et la  sanctification (être saint) sont liées. Nous ne sommes sauvés indépendamment des œuvres saintes et nos œuvres saintes ne nous sauvent pas indépendamment de la foi en Christ et de sa grâce. Au contraire il y a une relation entre foi et œuvres.

Si les œuvres n’avaient rien à voir avec le salut, il est très étrange que dans tous les passages relatifs au jugement final et sur les motifs pour lesquels Dieu détermine le salut ou la damnation de quelqu’un, ce sont les œuvres qui sont considérés, pas la foi… (voir Mt.5,29 ; 16,27 ; 25,31. 41–46 ; Lc 14,13–14 ; Rm 2,5–12 ; Heb 5,9 ; 1 P 1,17 ; Ap 20,11–15 ; 22,12)

Matthieu 7,19 « Tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu.»

Matthieu 25,46 « Et ils s’en iront, ceux-ci [qui n’ont pas accomplis de bonnes oeuvres] à une peine éternelle, et les justes à une vie éternelle.»

Bien sur les chrétiens devraient accomplir ces bonnes œuvres avec gratitude et par amour de Dieu et du prochain. Car c’est par grâce que nous sommes sauvés (Eph 2, 5). Oui c’est par la grâce de Dieu qui nous rend capables d’accomplir ces œuvres, et non pas nos forces naturelles. La foi et les œuvres sont intimement liés et contribuent à nous faire avancer sur le chemin du salut, qui est progressif (Phil 2,12–13 ; 2 P.1,10 ) et qui peut être perdu (1 Co 9,27 ; 10,12 ; Ga 5,4 ; Phil 3,11–14 ; 1 Tim 4,1 ; Heb.3,12–14 ; 6,46 ;2 P.2,20–21).

Publicités

From → Salut

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :