Skip to content

Pourquoi les catholiques adorent des statues en violation avec Ex 20, 4-5 ?

25 janvier 2008

 Pourquoi les catholiques adorent des statues en violation avec Ex 20, 4-5 ?

Réponse :

L’Eglise catholique enseigne que seul Dieu doit être adoré. Adorer une autre personne ou une chose est commettre le grave péché d’idolâtrie. En Ex 20, 4-5, Dieu interdit la fabrication d’images dans le but de les adorer. Mais Dieu n’interdit nullement le fait de fabriquer des images.

En Ex 25, 18-19, Dieu ordonne à Moïse de fabriquer des statues d’anges, en l’occurrence de chérubins.

En Nb 21, 8, Dieu demande à Moïse de fabriquer un serpent d’airain, que les Israélites devaient regarde afin d’être guéri. De plus, les juifs utilisèrent beaucoup d’images gravées dans le Temple de Jérusalem, incluant des chérubins, des bœufs, des lions, des palmiers et des fleurs (1 R 6 et 7)

Les catholiques utilisent les statues et d’autres images comme rappeler à la mémoire des fidèles les personnes représentées : Jésus, les anges et les saints. Pour la même raison, les chrétiens des autres confessions utilisent les crêches au moment de Noël. Les catholiques utilisent simplement les statues et les images dans leurs dévotions, tout au long de l’année.

Le rejet des statues et des autres images dans l’usage de la prière de l’Eglise est une hérésie connue sous le nom d’iconoclasme. Elle est apparue pour la première fois au 8ème siècle lorsque l’empereur Léon III l’Isaurien, influencé par la nouvelle religion de l’Islam (fondé en 622), commença à attaquer l’usage des statues et des icones dans l’Eglise. Au second concile de Nicée en 787, l’Eglise condamna cette hérésie. Celle-ci ne refit surface qu’à la Réforme au 16ème siècle.

Enfin, s’agenouiller devant une statue ou embrasser une icône, n’est pas en soi faire acte d’idolâtrie. Si on s’agenouille devant un roi, devant une jeune fille que l’on demande en mariage ou devant la Bible qu’on lit ce n’est pas de l’adoration mais un signe de respect.  De même en embrassant la photo d’un conjoint ou d’un enfant, nous n’embrassons pas la personne elle-même en embrassant sa photo, mais nous signifions par ce geste l’amour que nous portons à cette personne.

Ainsi s’agenouiller devant une statue ou embrasser une icône, c’est honorer et exprimer notre amour envers la personne représentée, rien de plus.

About these ads

From → Saints

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :